Comment découvrir Marrakech, la ville rouge – jour 4 ?

Journal de voyage de Béatrice Monge

Je vous propose de découvrir Marrakech en vidéo, en photos et

grâce à mon récit de ce voyage dans la palmeraie,

les jardins de l’Agdal  et les jardins de la Menara.

.

Bonne visite  !

Aujourd’hui,  j’ai un programme de visite varié, moins accès sur la médina comme hier et plus centré sur l’ensemble des lieux à visiter. Comme à mon habitude je me lance à pied, avec l’intention de traverser courageusement plusieurs avenues pour arriver, je l’espère, à des endroits fascinants.

Puis un chauffeur de taxi, comme c’est la coutume, vient pour tenter de me convaincre que le voyage se fera dans son taxi. Il me dit qu’il n’y a rien dans ma direction et il me propose pour 100Dir de me faire visiter plusieurs points de la ville dont :

  • la Palmeraie  (qui est l’opposé de mon hôtel au nord-est),
Journal de voyage de Béatrice Monge
La Palmeraie à Marrakech
Journal de voyage de Béatrice Monge
La palmeraie de Marrakech
  •  Le secteur des Tanneurs avec les peaux étendues sur le trottoir,
Journal de voyage de Béatrice Monge
Le quartier des tanneurs
  • Les jardins de l’Agdal 

Dar-El-Hana

  • les jardins de la Menara.
  • Les magnifiques portes du rempart
Rencontres entre solos voyageur
La porte Bab Er Robb
Rencontres entre solos voyageurs
Palais royal

telechargement-3

J’accepte son offre et me voilà partie à la conquête des espaces avec un chauffeur-guide assez volubile.

  • « La Palmeraie, me dit-il, à la côte auprès des touristes et est à la mode. Nombre de stars s’y sont installées pour le calme et la tranquillité qui y règnent. Même la mère du roi y a son palace. C’est une sorte d’Hollywood marrakchi aux magnifiques villas et ensembles hôteliers avec piscine ». Effectivement, j’aperçois des hauts murs d’enceinte au fil de la route et même un club Med. Mais je remarque aussi que les palmiers-dattiers ne sont pas touffus.  De temps à autre, quelques chameaux paissent dans l’attente dans l’attente du touriste qui voudra bien monter sur leur dos.

Info environnement : ONG et universitaires s’insurgent contre le développement de l’urbanisme au niveau de la palmeraie (cf. www.leconomiste.com) depuis plusieurs années. Ils espèrent faire entendre leur voix aujourd’hui.

Journal de voyage de Béatrice Monge
La Palmeraie de Marrakech

Le chauffeur  m’informe subitement que nous sommes arrivés au milieu de la palmeraie. Il stoppe la voiture près d’un camp de chameaux et de chameliers. Promptement, l’un d’eux se plante devant moi avec une blouse bleue que je dois enfiler. Ben non, je visite la ville, je ne fais pas du chameau. le chamelier repart déçu, je le suppose. Ainsi, nous remontons dans la voiture pour la suite des aventures.

S’ensuit alors une chevauchée fantastique le long de la rue des remparts.

P1020937

  • Puis, mon chauffeur m’annonce que nous allons nous diriger vers le quartier des tanneurs,  le quartier de la fabrication du cuir.  A peine est-ce révélé que nous avons passé la porte Bab El Sebbagh. Rapidement, la voiture ralentit et se gare le long d’un trottoir. Sur une placette, des bouts de cuir  sèchent au soleil. original, n’est-ce pas de connaître la fabrication artisanale des babouches !!

P1020923

Isolé des souks de la ville, le quartier des tanneurs est un endroit pittoresque de Marrakech, où on découvre les secrets de la technique de travail du cuir. Situé dans la partie Est de la Médina, la porte Bab El Sebbagh, c’est-à-dire la porte aux cinq coudes donne accès au site, non loin duquel coule la rivière Oued Issil qui ravitaille les tanneurs en eau.

Pour en savoir plus sur le quartier des tanneurs et la technique de fabrication du cuir, vous pouvez consulter ce site :

A peine ai-je eu le temps de prendre deux photos des morceaux de cuir séchant au soleil que le taxi faisait vrombir son moteur.

  • Nous partons en direction des jardins Agdal où le chauffeur consent à m’accorder quelques instants de promenade.  Le lieu est serein, aéré, paisible. Pour la deuxième fois seulement depuis mon arrivée à Marrakech, je ressens du bien-être. pourtant il est de courte durée car nous sommes déjà repartis.

P1020933

Le jardin de l’Agdal

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez visionner cette très belle vidéo : Les jardins de l’Agdal.

  • Nous nous étions entendus avec le chauffeur de taxi jaune (comme à New York) de terminer notre tour pittoresque par le Palais Royal. Puis il me déposerait à la porte  « Bab er Robb » pour que  je puisse achever ma journée dans la médina.

Quittant le quartier de l’Agbal qui s’ordonne autour du long boulevard Mohammed-VI (plus de 8 km), dans sa partie sud et qui est le lieu des projets hôteliers colossaux, ébauches de golfs pharaoniques et autres grandes surfaces, nous traversons le Palais Royal,  et nous remontons jusqu’à la porte « Bab er Robb » où le taxi me dépose comme prévu devant l’entrée du palais royal.

P1020941

La magnifique porte Bab er Robb,  de couleur ocre ,qui  constitue un très bel exemple de l’architecture défensive

A l’intérieur du mur de l’enceinte, quelques pas me détendent les jambes. c’est ainsi que je visite un ensemble de boutiques, dont un ensemble artisanal, domaine des dinandiers, ferblantiers, armuriers, artisans du bois, du cuir ou de bijoux, sans oublier les marchands de tapis… Tous ces artisans sont diplômés d’état, ce qui est une garantie de qualité.

Cest un réel plaisir pour l’oeil, tout l‘artisanat est vraiment sublime et fastueux.

Artisanat d’art

  • Puis, une herboristerie rue Boutouil, place My el Yazid, se présente sous mes pas et sous mon regard. J’entre. C‘est le palais de la plante aromatique, médicinale et produits de beauté. Il y a des tisanes, du Safran, du ginseng, de l’huile d’Argan, des parfums, des crèmes, des masques pour femmes à l’huile d’Argan des huiles essentielles, des condiments et des pigments de toutes les couleurs qui ravieraient tous les artistes-peintres. Bien sûr, je ne peux m’empêcher d’acheter un masque pour me séparer d’Iman Souhaili dans de bonnes conditions.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le liker , le partager ou m’écrire un commentaire. Merci

j’espère que vous avez apprécié et lu cet article en entier !

Béatrice

 

Publicités

Un petit message pour dire ce que vous pensez de cet article ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s